À PROPOS

Né en 1975, juriste de formation (Doctorat en Droit), Frédéric REY s'intéresse aux relations qu'entretiennent les pouvoirs publics et le théâtre à travers les siècles, en France et en Europe. Il écrit une thèse sur ce sujet sous la direction de Jean-Marie PONTIER, un des spécialistes dans le domaine du droit de la culture.

 

Le désir de s'investir sur le terrain le pousse à travailler au coeur d'institutions ou d'associations du milieu culturel niçois.

 

En 2000 il devient directeur du Théâtre de La Semeuse. Parallèlement à sa formation en droit, il suit les enseignements du comédien et metteur en scène Stéphane EICHENHOLC pendant 4 ans à l'Atelier Théâtre ARKADIA à Nice et enchaine plusieurs stages professionnels.

 

En juillet 2002, l’association La Semeuse lui confie simultanément la direction du Centre Culturel de La Providence. 

 

A partir de 2001, il met en espace plusieurs lectures-spectacles pour le Théâtre de la Semeuse : Les Lettres à Olga de Vaclav HAVEL, Epître aux jeunes acteurs pour que la parole soit rendue à la parole de Olivier PY. Il joue aussi dans Le Barillet de Jean-Pierre PELAEZ, dans Introspection de Peter HANDKE, dans Un riche, trois pauvres de Louis CALAFERTE, mis en scène par Stéphane EICHENHOLC ainsi que dans Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de LACLOS, mise en espace de Claude BOUÉ. En 2003, il tourne dans plusieurs salles de la région PACA un spectacle dédié à l’oeuvre de Jacques BREL, intitulé Parle donc Grand Jacques.

 

En 2004, Frédéric REY signe sa première mise en scène. Il s'agit de La Parodie de Roland, une farce lyrique baroque coproduite par le Conservatoire de Nice et dont la direction musicale est assurée par Jean-Luc IMPE. Il est ensuite assistant à la mise en scène pour le spectacle Trois rêves de Monsieur K joué à l’Opéra de Nice et célébrant les 100 ans de La Semeuse. En 2006, il a mis en scène Peter Pan de James Mathew BARRIE au Théâtre Françis Gag et Yabu No Naka de Ryunusuke AKUTAGAWA au Pré des Arts à Valbonne.

 

En 2007, il rejoint l'aventure Odyssée du Danube lancée par le Théâtre Toursky à Marseille. Il donne une conférence au Théâtre Notara à Bucarest (Roumanie) sur les relations entre le pouvoir et les artistes.

 

En 2008, il apparaît en tant comédien dans le nouveau spectacle de Frédéric DE GOLDFIEM intitulé Dissonances Mozart coproduit par le Théâtre National de Nice. Simultanément, il réalise et met en scène une adaptation du Journal de Marie BASHKIRTSEFF qui est présentée au Musée des Beaux-Arts de Nice et au Théâtre National de Nice.

 

A partir de 2009, Frédéric REY s'intéresse à la commedia dell'arte. Il étudie cet art ancien auprès d’artistes majeurs dans la discipline tels que Carlo BOSO (Paris/Versailles), de Patrick FORIAN (Paris) et DIDI HOPKINS (Londres).

 

En 2010, il se consacre à l’écriture. Il co-écrit AL, pièce sur Al Capone qui sera publiée aux éditions l’Harmattan. Le spectacle est produit dans la foulée et joué à Nice et à Menton.

 

En 2011, il met en scène La Célébration du Lézard d’après l’œuvre de Jim MORRISON. Le spectacle figure la même année dans la programmation du Théâtre National de Nice et dans celle du Théâtre de Lenche à Marseille. En 2011, il ouvre un cours de commedia dell'arte à Nice au Théâtre de la Semeuse.

 

En 2012, il fonde le Groupe, une compagnie de théâtre, avec Frédéric DE GOLDFIEM et Jonathan GENSBURGER avec lequel il créé régulièrement des spectacles. La même année la rédaction de Nice-Matin lui demande de faire partie des rédacteurs réguliers du Blog du Vieux-Nice.

 

En 2013, il joue dans Dissonances Freud et co-écrit avec Stéphane BEBERT Téléphone-moi !, un spectacle sur le groupe mythique de rock des années 1980.

 

Il travaille également à la mise en scène de Crazy Love à Bayamas, une comédie musicale qui sera jouée au Théâtre Françis Gag à Nice et à l'Espace Miramar à Cannes.

 

En 2014, il crée le premier Festival de commedia dell’arte de Nice et y présente une adaptation du Barbier de Séville de Beaumarchais. Il se produit également dans Le Banquet d’après Platon et crée La Sorcière de Castellar pour les Journées du Patrimoine.

 

Il réalise également un regard extérieur pour le duo musical Monsieur Poli et Sève qui se produit dans la région parisienne.

 

En 2015, il travaille à la mise en scène de Betly et Rita, deux courts opéras de DONIZETTI pour le Festival Opus à Gattières.

Il poursuit sa formation auprès de Antonio FAVA et de Carlo BOSO dans le jeu, la dramaturgie et la mise en scène de la commedia dell'arte.

En 2016, il met en scène le Roi Cerf de Carlo GOZZI, co-écrit un spectacle sur Catarina Segurana ! pour le deuxième Festival de commedia dell'arte du Vieux-Nice. Il met en scène également l'opéra de ROSSINI Le Barbier de Séville pour Opus-Opéra à Gattières. Il suit également plusieurs master class avec Mario GONZALEZ, Didi HOPKINS & Elena SERRA.

En octobre 2016, il participe aux côtés de 40 artistes niçois, sous la direction de Irina BROOK, à Nice & Love, un hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016. Il s'associe aussi au musicien indien Nihar MEHTA pour un concert / lecture sur le thème de la Bhagavad Gîtâ. La manifestation est sélectionnée par l'Ambassade d'Inde en France pour participer au festival Namaste France.

En 2017, il coécrit et tourne en tant que comédien au sein de "La Bussola" avec Nuria ESPINOSA, Piergiorgio SPERDUTI, Annina GIERE, Samuel DROGUETT & Felippe JAROBA LARENAS, une compagnie internationale spécialisée dans la commedia dell'arte. Leur première création Commedia in fretta est jouée à Rome, Barcelone, Nice et Madrid.

Il coordonne la 3e édition du Festival de Commedia dell'arte de Nice. Il présente son nouveau spectacle Le Merveilleux Voyage de Marco Polo, créé pour la Gioarnata Mondiale de la commedia dell'arte de padoue (Italie) la même année. Le spectacle tourne dans sa version italienne à Arpino et Marittima,  

Pendant l'été, il reprend Rita de Donizetti pour le Festival d'art Lyrique de Gigondas avec Amélie ROBINS, Bruno MEMBREY, Mickaël GUEDJ et Xavier FLABAT.

En 2018, il coécrit un nouveau spectacle intitulé La Folle jeunesse de Catherine de Médicis qu'il présente à Padoue et à Nice. Le Centre du Patrimoine de Nice lui commande également une conférence sur Les Mille et une vies de Pulcinella.

En 2019, il travaillera sur une nouveau spectacle inspiré par l'univers de Boris VIAN et la pièce de théâtre de son grand-père Henri-François REY, la bande à Bonnot. Il sera également metteur en scène d'une adaptation du Baron de Münchhausen.

avec Didi Hopkins

avec Carlo Boso